> Des aides pour améliorer son habitat

 

Remettre à neuf son logement, améliorer la consommation énergétique de sa maison ou maintenir à domicile les personnes en perte d’autonomie représentent un coût financier qui peut s’avérer  lourd. Pour faire face aux difficultés économiques rencontrées par certains propriétaires, la  Communauté de Communes de Brocéliande a souhaité investir massivement dans une    opération programmée d’amélioration de l’habitat (OPAH) : « Mieux Vivre chez soi ».

Ce dispositif d’envergure est lancé, dès ce mois de septembre, sur l’ensemble des huit communes (Bréal-sous-Montfort, Maxent, Monterfil, Paimpont, Plélan-le-Grand, Saint-Thurial,  Saint-Péran et Treffendel) du territoire pour une durée de trois ans. L’objectif fixé est double : Apporter des conseils gratuits, puis proposer des subventions, sous conditions de ressources, aux propriétaires privés qui occupent ou louent leur logement et qui souhaitent réaliser des travaux.
Après une étude préalable réalisée en 2015, la Communauté de Communes de Brocéliande a souhaité définir trois actions stratégiques :

1/ Améliorer les performances énergétiques.
Chaudière défectueuse, fenêtres mal isolées, dispositif de ventilation détériorée… Les logements des ménages constituent le premier gisement d’économie d'énergie. Sur les huit communes, 49 % des résidences principales ont été construites avant 1975 et 36 % sont chauffées au « tout électrique ».
2/ Maintenir le plus longtemps possible les personnes âgées ou en situation de handicap dans leur domicile.
Avec le vieillissement de la population, les personnes en situation de perte d'autonomie ou de handicap sont de plus en plus nombreuses. Pour leur permettre de rester le plus longtemps possible autonomes, des travaux d'accessibilité sont très souvent nécessaires.
3/ Rénover les logements devenus vétustes.
Sur le territoire, 12 % des ménages du parc privé vivent sous le seuil de pauvreté. Le traitement de l’habitat dégradé suppose des coûts de travaux élevés. Pourtant,  les propriétaires ne possèdent généralement pas une capacité financière suffisante.

Des aides cumulables
La Communauté de communes de Brocéliande accompagne chaque projet éligible (sous conditions de ressources) à hauteur de 20 % sur le reste à charge des travaux dans la limite de 2000 euros par logement pour des travaux d’adaptation du domicile ou d’économie et 4 000 euros par logement pour des travaux de rénovation d’un logement très dégradé.
Les subventions accordées par la Communauté de Communes de Brocéliande sont cumulables avec celles accordées actuellement par l’ANAH (Agence Nationale de l’Habitat) et le Conseil Départemental d'Ille-et-Vilaine.
Sous certaines conditions, l’économie peut ainsi représenter jusqu’à 50 % du montant total des travaux.

Le CDHAT missionné par la Communauté de Communes de Brocéliande pour animer l’OPAH
Pour assurer l’animation et le suivi de l’OPAH, la Communauté de Communes de Brocéliande  a missionné un organisme dans ce type d’opération : le CDHAT (Centre Développement Habitat Et Aménagement Territoires).
Le CDHAT sera l’interlocuteur unique des particuliers : réalisation d’un état des lieux du logement, des diagnostics (thermique, accessibilité etc.) nécessaires à l’établissement du programme de travaux, recherche de l’ensemble des aides disponibles, montage du plan de financement et des dossiers de demande d’aide, suivi des travaux et du paiement des subventions. Cette mission très complète permettra aux particuliers de disposer d’un interlocuteur unique pour faciliter leur entrée dans le dispositif et le suivi de leur projet.
Deux sites accueilleront les permanences (deux mercredis par mois)  
Pour rencontrer le conseiller du CDHAT, des permanences sont organisées à Bréal et Plélan :
- À la mairie  de Bréal-sous-Montfort,  2 rue de Bruz. Le 2e mercredi du mois, de 9 h 30 à 12 h 30.
- À la Communauté de communes de Brocéliande, 1 rue des Korrigans à Plélan-le-Grand. Le 4e mercredi du mois de 9 h 30 à 12 h 30.   

Contact : 02.99.28.46.50 (CDHAT) / Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.